Budget et dépenses de médicaments

Le budget des médicaments a besoin de plus d'oxygène

En principe, le budget des soins de santé est automatiquement augmenté par l'inflation. De cette manière, les coûts galopants et les augmentations de salaires sont répercutés sur le budget de l'INAMI, sans que ces dépenses supérieures au budget soient imputées comme un dépassement. Cela fait du sens. 

Il est donc d'autant plus remarquable que ce raisonnement ne soit pas étendu au budget des médicaments. Un montant fixe est budgétisé pour les dépenses de médicaments, indépendamment de l'inflation.

La croissance réelle des dépenses de médicaments est inférieure à celle du budget des soins de santé dans son ensemble

Suivant la publication des nouvelles estimations techniques de l'INAMI, nous souhaitons apporter le commentaire suivant sur l'estimation des dépenses en médicaments.

pharma.be propose un cadre budgétaire prévoyant et prévisible

Les dépenses en médicaments sont maîtrisées et la grande majorité des médicaments remboursables sont très bon marché.  Cependant, un budget trop limité pour les médicaments met en péril leur disponibilité pour les patients en Belgique. C'est pourquoi pharma.be propose une augmentation annuelle du budget de 5% pour les années à venir.

Les médicaments innovants n'entraînent pas d'augmentation des dépenses de médicaments (octobre 2021)

De 2015 à 2020, les dépenses nettes consacrées aux médicaments innovants qui bénéficient encore de la protection d'un brevet ont diminué de 1%. Dans le même temps, les dépenses pour les médicaments plus anciens ayant perdu leur brevet ont augmenté de 49%.

Communiqué de presse - pharma.be déplore qu'une loi discriminatoire à l'égard du secteur pharmaceutique innovant ne soit pas explicitement annulée

pharma.be regrette que la Cour constitutionnelle n’ait pris aucune décision explicite pour annuler cette mesure discriminatoire dans le budget des médicaments. Suite à une nouvelle loi qui a été votée au Parlement en avril 2020, seules les sociétés pharmaceutiques innovantes devaient rembourser, en 2020, les dépassements du budget des médicaments, tandis que d’autres fabricants, dont les fabricants de génériques, contribuent également à la croissance et aux éventuels dépassements budgétaires, mais n’étaient pas sujets à cette loi.

Become a member

Intéressé(e) à recevoir les nouvelles de pharma.be

Etre au courant de ce qui vie au sein de l'industrie pharmaceutique ? Inscrivez-vous à notre lettre d'information.