La stratégie pharmaceutique européenne : opportunités et menaces

Newsletter
Position
Secteur
Impact social
Politique de santé
Accès au marché
Remboursement

La Commission européenne travaille sur une nouvelle stratégie pharmaceutique pour l'Europe

Deux objectifs sont primordiaux. Premièrement, préserver la position concurrentielle de l'Europe afin de maintenir, voire de renforcer, une industrie pharmaceutique forte et innovante et d'être ainsi un lieu d'investissement attrayant pour la recherche et le développement. Deuxièmement, veiller à ce que les innovations pharmaceutiques profitent au plus grand nombre possible de citoyens et de patients en Europe. C'est également un point d'attention pour la Belgique. Une étude comparative montre qu’ environ seule la moitié des nouveaux traitements approuvés par l'Agence européenne des médicaments sont remboursés dans notre pays.   

La pandémie de COVID a montré à quel point le secteur pharmaceutique innovant est important pour la société. Avec les ambitions du gouvernement belge de faire de notre pays la "pharma valley" de l'Europe, il est important que nos décideurs politiques suivent de près les initiatives européennes et contribuent à les déterminer. Les possibilités sont nombreuses. Le cadre réglementaire peut être adapté aux progrès scientifiques des dernières décennies. Nous pensons à des procédures d'enregistrement plus rapides et fondées sur l'expertise, dans l'optique des indications pour lesquelles il existe un besoin médical important. En Belgique, nous comptons également sur un pacte progressiste entre l'industrie pharmaceutique et le gouvernement, comme le prévoit l'accord de coalition. Mais il y a aussi des menaces. Les énormes investissements dans la recherche et le développement et le temps qu'il faut pour qu'un nouveau médicament passe du laboratoire au patient comportent des risques énormes. Le secteur ne peut supporter ces risques que si les droits de propriété intellectuelle de ces innovations sont protégés de manière adéquate. L'érosion des droits de propriété intellectuelle ne profitera pas aux patients. Elle ralentira les investissements nécessaires et risqués dans la recherche et le développement ou entraînera une délocalisation de ces activités. Pour la Belgique, cela n'affecterait pas seulement les patients, mais aussi le riche écosystème d'innovation qui entoure le secteur pharmaceutique et, en définitive, la valeur ajoutée et l'emploi qui y sont associés.   

Caroline_ven_extérieur
Caroline Ven
CEO pharma.be
Become a member

Intéressé(e) à recevoir les nouvelles de pharma.be

Etre au courant de ce qui vie au sein de l'industrie pharmaceutique ? Inscrivez-vous à notre lettre d'information.