"Les succès du passé ne sont pas une garantie pour l'avenir" - Une perspective sur le secteur pharmaceutique 2021

Newsletter
Secteur

Les chiffres de Pharma 2021

Les chiffres de Pharma 2021 montrent à nouveau d'excellents résultats pour le secteur biopharmaceutique en Belgique. Une productivité élevée combinée à une forte croissance de l'emploi laisse une empreinte économique qui fait l'envie de nombreux pays. En conséquence, les pays voisins annoncent des investissements substantiels pour stimuler leur propre secteur biopharmaceutique. Heureusement, le gouvernement belge est également conscient de l'importance économique et sociale du secteur. À la fin de l'année dernière, la Bioplateforme R&D a été relancée et il y a quelques semaines, un nouveau cycle de l'Observatoire de l'industrie pharmaceutique a également été lancé. pharma.be attend avec impatience les résultats de cette consultation entre le gouvernement et le secteur pour renforcer l'innovation et assurer la compétitivité du secteur.

Plus d'emplois, plus d'investissements en R&D

Chaque année, pharma.be publie ses "Pharma Figures". L'édition 2021 montre une fois de plus de bons résultats pour le secteur biopharmaceutique en Belgique. En 2021, 4,5 emplois ont été créés chaque jour dans notre secteur. Si nous tenons compte des effets indirects et dérivés de cet emploi supplémentaire, nous avons même plus de 13 emplois supplémentaires par jour. Chaque jour, le secteur a investi plus de 14 millions d'euros dans la recherche et le développement (R&D) et a exporté plus de 130 millions d'euros.   

Ces chiffres sont en partie influencés par l'exportation des vaccins COVID-19 de la Belgique. Après tout, notre pays a réussi à jouer un rôle crucial dans la production mondiale de vaccins. Mais aussi si l'on adopte une perspective un peu plus longue et que l'on regarde l'évolution depuis 2016, le secteur réalise une performance impressionnante. Au cours des cinq dernières années, l'emploi direct dans le secteur a augmenté de près d'un cinquième, l'emploi du personnel de R&D a augmenté de pas moins de 42 % et les exportations ont doublé. La valeur ajoutée a augmenté de 80 % et la productivité du travail de 62 % sur la période 2016-2020. Le secteur biopharmaceutique est donc à peu près le seul secteur en Belgique qui continue à croître systématiquement en termes de valeur ajoutée, d'emploi et de productivité. En conséquence, le secteur pharmaceutique gagne en importance au sein de l'industrie manufacturière belge et constitue l'un des joyaux de l'économie belge. Plus important encore, les patients du monde entier bénéficient des médicaments toujours meilleurs auxquels ils ont accès grâce aux innovations de notre secteur pharmaceutique. 

Référence

Cette empreinte économique est celle dont de nombreux pays veulent s'inspirer. Car en Belgique, les dépenses publiques en médicaments remboursables sont compensées par une activité économique plusieurs fois plus importante. Dans quel autre pays, par exemple, les investissements en R&D des entreprises biopharmaceutiques sont-ils 40% plus importants que les dépenses en médicaments (1) ? Ou dans quel pays, grâce à sa balance commerciale positive (en 2021, elle s'élevait à 23,3 millions d'euros, soit 4,6 % du PIB !), la contribution au PIB (2) du secteur biopharmaceutique est pas moins de 6,3 fois supérieure aux ressources dépensées pour les médicaments remboursés qui reviennent à l'industrie ? Une main est plus que suffisante pour les compter.   

Toutefois, ces chiffres impressionnants ne sont pas une garantie pour l'avenir. Les pays voisins ont annoncé des investissements très importants dans leur secteur biopharmaceutique. La France, par exemple, a annoncé au milieu de l'année dernière qu'elle allait investir plus de 7 millions d'euros pour relancer le secteur biopharmaceutique (3) . Nos voisins du nord, avec leur campagne "Boston by the North Sea", mettent en avant les Pays-Bas en tant que centre européen du médicament. Au printemps dernier, le cabinet néerlandais a débloqué un total de 651 millions d'euros du Fonds de croissance pour trois grands projets dans le secteur des sciences de la vie (4). L'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie ont également fait des annonces similaires. 

Initiatives avec le gouvernement

Heureusement, le gouvernement belge est également conscient de l'importance économique du secteur biopharmaceutique. L'accord de coalition exprime l'ambition de faire de "la Belgique une véritable 'vallée de la santé et de la biotechnologie' dans laquelle la R&D, les essais cliniques et la production sont stimulés dans notre pays". Le 26 octobre 2021, le Premier ministre Alexander De Croo a donné le coup d'envoi d'une nouvelle Bioplateforme R&D lors d'un événement très suivi. Il s'agissait d'une consultation entre le gouvernement fédéral et les représentants du secteur pour renforcer la compétitivité de ce dernier. La base était un rapport du Boston Consulting Group, qui soulignait les opportunités mais aussi les défis pour renforcer la position de la Belgique en tant que pôle biopharmaceutique (5). Depuis lors, quatre groupes de travail ont été mis en place autour des thèmes suivants :

  1. les instruments fiscaux pour soutenir les activités de R&D,
  2. la mise en place de projets pilotes, notamment en matière de production innovante,
  3. le renforcement du climat pour la recherche clinique en Belgique et
  4. la promotion du secteur biopharmaceutique auprès des investisseurs mais aussi des autres parties prenantes, au niveau national et international. L'Observatoire de l'industrie pharmaceutique (6) , qui relève de la compétence du ministre fédéral de l'économie, a également entamé un nouveau cycle d'analyse.

À court terme, l'Observatoire se concentrera sur le thème du "talent". 

pharma.be attend avec impatience les résultats de cette consultation, avec les autres partenaires représentant l'industrie. Car pour que le secteur puisse présenter de bons résultats économiques à l'avenir, le statu quo ne suffit pas et les autorités belges doivent également prendre l'initiative, le plus tôt possible. Les chiffres du passé n'offrent aucune garantie pour l'avenir et certainement pas pour aujourd'hui. 

"Le secteur biopharmaceutique est à peu près le seul secteur en Belgique qui continue à croître systématiquement en termes de valeur ajoutée, d'emploi et de productivité."  Geert Steurs, Economics Director - Chief Economist

Geert Steurs
Geert Steurs
Economics Director - Chief Economist pharma.be

Notes

  1. Les dépenses en médicaments remboursés qui ont reflué vers les entreprises biopharmaceutiques en 2021 ont été estimées à 3,7 M€.  
  2. Le produit intérieur brut (PIB) d'un pays ou d'une région est la valeur marchande de tous les biens et services produits en un an. Il s'agit d'une mesure largement utilisée de la création de richesse d'un pays ou d'une région.  
  3. https://www.lefigaro.fr/societes/7-milliards-d-euros-pour-relancer-l-industrie-de-la-sante-en-france-20210629 
  4. https://www.health-holland.com/news/2022/04/life-sciences-health-krijgt-boost-na-gehonoreerde-groeifonds-voorstellen 
  5. https://web-assets.bcg.com/e1/67/0b8bba4b49b2877993bd4e974d62/reinforcing-belgiums-position-as-a-leading-global-biopharma-hub.pdf 
  6. https://economie.fgov.be/fr/propos-du-spf/organisation/observatoires/observatoire-du-secteur 
Become a member

Intéressé(e) à recevoir les nouvelles de pharma.be

Etre au courant de ce qui vie au sein de l'industrie pharmaceutique ? Inscrivez-vous à notre lettre d'information.