Au 1er juillet, 62 médicaments originaux baissent leur prix

01/07/2015

Au 1er juillet, 62 médicaments originaux hors brevet baissent leur prix. Il s'agit entre autres de médicaments anticancéreux, de traitements agissant sur le système immunitaire, d'anti-infectieux, de médicaments traitant les affections des systèmes nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, etc.


Les baisses de prix d'aujourd'hui, tant au niveau des médicaments originaux que génériques, engendrent annuellement une économie de 38,7 Mio EUR pour l'assurance maladie et une économie de 4,9 Mio EUR pour le patient belge .

« Le système belge des baisses de prix sur les médicaments anciens a été élaboré les dernières années ensemble par le gouvernement et le secteur pharmaceutique, et fonctionne très bien », a déclaré Catherine Rutten, CEO de pharma.be. « D'une part, le patient a accès à ses médicaments familiers à un prix plus bas chez le pharmacien. D'autre part, ceci libère un espace budgétaire dans le budget de l'assurance maladie afin de rembourser des nouveaux médicaments innovants. De cette façon, nous continuons à veiller à ce que le budget des médicaments soit sous contrôle, tandis que les traitements les plus récents restent accessibles aux patients en Belgique ». 

Contexte technique

Ces baisses de prix du 1er juillet ne résultent pas de nouvelles mesures d'économie mais bien de différentes mesures d'économie récurrentes déjà imposées précédemment. Lorsqu'un nouveau générique arrive sur le marché, un "cluster" s'ouvre dans le remboursement de référence de l'INAMI et la base du remboursement diminue directement de 32,5 % à 41 % (en fonction de la catégorie de remboursement). Dans les 6 années suivantes, le prix continue de baisser. Six ans après l'ouverture du cluster, le prix a baissé de 48 % à 60 %, en comparaison avec le prix initial. Il y a aussi des baisses de prix pour les médicaments originaux remboursés depuis 12 ou 15 ans et des baisses de prix supplémentaires pour les médicaments biologiques. Enfin, certaines baisses de prix sont volontaires, notamment pour pouvoir appartenir au groupe des médicaments les moins chers.

Pour de plus amples informations

Porte-parole pharma.be : Stefaan Fiers (02 661 91 27 - 0476 76 90 77) - sf@pharma.be