Journée mondiale contre le cancer – 4 février 2019 - 19 nouveaux médicaments innovants contre le cancer pour les patients en Belgique en 2018

04/02/2019
En 2018, 19 médicaments hautement innovants dans la lutte contre le cancer ont été admis au remboursement(1) en Belgique. Il s’agit de nouveaux traitements pouvant, chez certains patients, prolonger la vie, éviter la propagation de la maladie et/ou améliorer la qualité de vie. Ces médicaments permettent de mieux lutter contre certaines formes de cancer :
cancer du poumon, du sein, du foie, de l’estomac, du rein, des tissus mous, de la thyroïde, de la moelle épinière et du sang.
 
« Ce chiffre met en avant la capacité d’innovation du secteur (bio)pharmaceutique » explique Catherine Rutten, CEO de pharma.be. « Ces nouveaux traitements de lutte contre le cancer peuvent se révéler essentiels pour certains patients et démontrent une nouvelle fois que la recherche et le développement de nouvelles thérapies au sein de nos entreprises membres est une priorité. »
 
« Parmi ces nouveaux médicaments figurent des traitements de thérapie ciblée destinés à une population spécifique de patients. Ces thérapies sont adaptées au profil génétique du patient. Certains médicaments ont également obtenu une extension d’indication pédiatrique. Il s’agit de traitements qui, après études cliniques, ont démontré leur efficacité chez les enfants et les adolescents », souligne Kristel De Gauquier, directrice médicale de pharma.be.
 
« La Belgique se caractérise par une grande expertise dans le développement des médicaments de demain. 22,5 pour cent des études cliniques sur le cancer en Europe sont initiées ou conduites dans notre pays. Les entreprises (bio)pharmaceutiques innovantes y travaillent en collaboration avec plus de 70 hôpitaux et de nombreux centres de recherche très performants. Il en résulte un écosystème unique en Europe », explique Catherine Rutten.
 
Contacts :
Stefaan Fiers - Porte-parole (NL) pharma.be sf@pharma.be - 0476 76 90 77
Gregory Willocq - Porte-parole (FR) pharma.be gw@pharma.be - 0475 98 09 03
 
(1) La proposition positive pour le remboursement d’un médicament est émise par la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM)*, organe institué au sein de l’INAMI**. Cette Commission évalue les demandes de remboursement en fonction de cinq critères : l’efficacité, l’utilité, les effets indésirables, l’applicabilité et le confort d’utilisation. En 2018, dix-neuf demandes de remboursement pour des médicaments destinés à lutter contre différents types de cancer à différents stades ont été approuvées.
 
*Cet organe est composé des représentants des mutuelles, des associations de médecins et de pharmaciens, des universités et des autorités. Des représentants des organisations professionnelles de l’industrie pharmaceutique participent également à la CRM mais n’ont pas le droit de vote.
** Institut national d'assurance maladie-invalidité