26 nouveaux médicaments hautement innovants remboursés en 2017

23/03/2018

En 2017, vingt-six médicaments hautement innovants ont été admis au remboursement en Belgique. Il s’agit de nouveaux traitements pouvant faire une différence importante en termes de qualité de vie pour les patients atteints de différentes types de cancer (cancer de la peau, du sein, du pancréas, du poumon et de l’estomac). Des traitements pour la sclérose en plaques, pour des formes graves d’arthrite rhumatoïde ou en prévention du cancer du col de l’utérus ont également été admis au remboursement en 2017.


L’avis positif pour le remboursement d’un médicament est émis par la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM)*, organe institué au sein de l’INAMI**. Cette Commission évalue les demandes de remboursement en fonction de cinq critères : l’efficacité, l’utilité, les effets indésirables, l’applicabilité et le confort d’utilisation, critères sur la base desquels la CRM attribue une « classe » au médicament. Parmi ces classes, on trouve les médicaments dits « de classe 1 » et les médicaments orphelins qui ont une forte plus-value thérapeutique démontrée. La plupart des traitements innovants se trouvent dans un de ces deux groupes. En 2017, dix-huit demandes de remboursement pour des médicaments de classe 1 et huit demandes de remboursement de médicaments orphelins ont été introduites et ont finalement obtenu un remboursement.

Par ailleurs, douze médicaments ont obtenu le remboursement pour quinze nouvelles indications au total en 2017. Il s’agit d’indications pour lesquelles aucun traitement n’était disponible, comme l’anémie aplasique grave, ou d’indications pour lesquelles il existait déjà un traitement mais pour lesquelles un traitement alternatif est maintenant disponible.

Davantage de demandes et une procédure plus rapide

En 2017, une hausse des demandes de remboursement introduites par les entreprises pharmaceutiques a été enregistrée. Ces dossiers sont le fruit d’un développement clinique intense.

D’autre part, la procédure de remboursement a été raccourcie d’un mois, afin de pouvoir mettre les médicaments plus rapidement à la disposition des patients. C’était un des objectifs du Pacte d’avenir, un accord conclu en 2015 entre le gouvernement fédéral et l’association des entreprises pharmaceutiques, précisément en vue de rendre l’innovation plus rapidement accessible aux patients en Belgique.

https://extranet.pharma.be/uploads/imglib/3/a_3_1499859505.jpg Kristel De Gauquier, Directrice médicale chez pharma.be

« En tant que directrice médicale, je ne peux que me réjouir du nombre de médicaments de classe 1 dont le remboursement a été approuvé l’année passée. C’est le résultat de nombreuses années de recherche et développement qui est ainsi mis à la disposition des patients afin d’augmenter sensiblement leur qualité de vie et de prolonger leur espérance de vie.»

*Cet organe est composé des représentants des mutuelles, des associations de médecins et de pharmaciens, des universités et des autorités.

** Institut national d'assurance maladie-invalidité

Pour plus d’information:

Stefaan Fiers, Porte-parole pharma.be

sf@pharma.be - 0476 76 90 77

www.pharma.be