Nouveau record pour les exportations de médicaments en 2015

15/04/2016

Les exportations ont augmenté de 3,7% pour atteindre plus de 41 milliards d’euros, révèlent les chiffres annuels de pharma.be.


Le secteur pharmaceutique belge a enregistré en 2015 des chiffres exceptionnels au niveau des exportations, qui ont augmenté de 3,7% par rapport à 2014 pour atteindre le niveau record de 41,3 milliards d’euros. L’an dernier, le secteur a également investi près de 2,6 milliards d’euros (+5,5%) dans la recherche et le développement (R&D) de nouveaux traitements. L’emploi a progressé de 1,8% pour atteindre près de 35.000 postes, dont plus de 4.200 dans la recherche. C’est ce que révèlent les « Chiffres pharma 2015 » de pharma.be, la coupole de l’industrie pharmaceutique innovante en Belgique.

Exportations : un record historique

Le secteur renforce sa position de champion de l’exportation avec un chiffre de 41,3 milliards d’euros en 2015, soit une augmentation de 3,7% par rapport à 2014. Cette progression porte la part de l’industrie pharmaceutique dans le total des exportations belges à 11,4%.

Que l’industrie pharmaceutique belge est très axée sur l’exportation n’est évidemment pas nouveau. Il est néanmoins frappant de constater que la part des marchés lointains et plus particulièrement des pays extérieurs à l'Union européenne (UE) atteint 46,9%, soit près de la moitié des exportations pharmaceutiques totales de notre pays. Près d’un cinquième (19%) est destiné au marché américain. Pour l’ensemble des exportations de notre pays, davantage axées sur l’UE, ce chiffre est sensiblement plus faible : 28,2% des exportations belges concernent des marchés hors UE, dont 6% sont destinés aux États-Unis. Ces chiffres démontrent combien le savoir-faire belge en matière de développement, de production et de distribution de médicaments et de vaccins est reconnu et apprécié partout dans le monde.

 

Tableau 1 : Exportations

Exportations de médicaments

Total des exportations belges

Valeur totale

41,3 milliards d’euros

359,5 milliards d’euros

Vers l’UE-28

53,1%

71,8%

>> spécifiquement vers nos pays voisins

22%

52,4%

Hors UE-28

46,9%

28,2%

>> spécifiquement vers les États-Unis

19,3%

6,1%

Un créateur d’emplois confirmé

Les autres indicateurs des « Chiffres pharma 2015 » confirment également que le secteur pharmaceutique reste une importante pierre angulaire de l’économie belge. Les excellentes prestations enregistrées en termes d’exportations, d’investissements en R&D et de production sont le fruit des efforts de quelque 35.000 travailleurs. En 2015, l’emploi dans le secteur a progressé de 1,8%.

En outre, on estime que l’industrie du médicament crée au moins trois fois ce nombre de postes dans d’autres secteurs, entre autres chez ses fournisseurs et distributeurs. Elle emploie par ailleurs presque autant de femmes (49,4%) que d’hommes (50,6%). Avec plus 60,2% de diplômés de l’enseignement supérieur, le secteur pharmaceutique belge dispose aussi d’importants atouts compétitifs à l’intérieur de l’économie de la connaissance européenne et mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

Un investisseur de premier plan pour la recherche et le développement

La Belgique affiche également une forte croissance au niveau de la recherche et du développement de nouveaux médicaments. Les dépenses en R&D ont augmenté de 5,5% en l’espace d’un an pour presque dépasser la barre des 2,6 milliards d’euros, tandis que le nombre de chercheurs progressait de 2,9% pour atteindre plus de 4.200 postes. Le secteur pharmaceutique reste ainsi un leader absolu en matière d’innovation et contribue fortement à soutenir et à développer l’économie et la prospérité dans notre pays.

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Rutten, CEO de pharma.be : « Le secteur pharmaceutique se profile de plus en plus clairement comme une pierre angulaire de l’économie belge – en tant que créateur d’emplois, en tant qu’investisseur de premier plan dans la R&D et en tant que champion des exportations de médicaments et vaccins aux quatre coins du monde. Les efforts de 35.000 travailleurs, d’importants investissements et une excellente collaboration avec les sphères académiques ont débouché sur un savoir-faire pharmaceutique exceptionnel et très apprécié à l’échelon international. Pas moins de 47% de nos exportations concernent des pays extérieurs à l’Union européenne ! La Belgique se profile ainsi de plus en plus comme un laboratoire d’espoir pour les patients partout dans le monde. »

Tableau 2 : Croissance annuelle (en %) : 2015 vs. 2014

Indicateurs

Croissance annuelle (en %) : 2015 vs. 2014

Investissements en R&D (e)

+5,5%

Exportations

+3,7%

Nombre de chercheurs (e)

+2,9%

Emplois (e)

+1,8%

Contact :

Stefaan Fiers, porte-parole pharma.be

0476/76.90.77 of 02/661.91.27

sf@pharma.be

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici.

Sources :

Évolution de l’emploi : Statistiques ONSS « sur mesure » ; calculs pharma.be ; 2015(e) : données au 30 septembre 2015 ; Emplois indirects : EFPIA – key figures 2014 ; Niveau de formation des travailleurs : Statbel ; Enquête sur la main-d’œuvre ; Répartition entre les sexes : Chiffres relatifs aux membres du CA de pharma.be – novembre 2015 ; Évolution des exportations : BNB-ICN, statistiques du commerce international (SITC – section 54) – Concept communautaire ; calculs pharma.be ; Évolution de la balance commerciale : BNB-ICN, statistiques du commerce international (SITC – section 54) – Concept communautaire ; calculs pharma.be ; Distribution : pharma.be ; Agence pour le Commerce Extérieur, Statistiques du commerce extérieur 01-09/2015 ; Dépenses en R&D : estimation de pharma.be sur la base des chiffres de ses membres ; 2015 : estimation ; Emploi dans la R&D : estimation de pharma.be sur la base des chiffres de ses membres ; 2015 : estimation ; Répartition géographique des exportations de médicaments : BNB-ICN, calculs pharma.be 2015.