Deux avancées importantes pour un meilleur accès aux médicaments contre le cancer

Journée mondiale contre le cancer – 4 février 2017

03/02/2017

La Belgique joue un rôle de pionnier dans la recherche de traitements de pointe contre le cancer. Nombre de nouveaux médicaments et traitements sont développés ou testés dans notre pays dans le cadre de la lutte contre le cancer. Outre la chirurgie et la radiothérapie, les médecins disposent de toute une série de médicaments efficaces pour lutter contre le cancer : la chimiothérapie, l’hormonothérapie, la thérapie génique et plus récemment aussi l’immunothérapie.

  • L’immunothérapie plus souvent remboursée

L’immunothérapie est un traitement très prometteur qui vise à utiliser le propre système immunitaire du patient pour attaquer les tumeurs. Les résultats plus qu’encourageants ouvrent de nouvelles perspectives pour les patients, surtout en cas de cancer de la peau, des poumons et du foie[1].

En Belgique, jusque fin 2016, le remboursement des nouveaux types d’immunothérapie était réservé aux patients atteints d’un cancer de la peau de stade avancé. Depuis le 1er janvier 2017, une procédure accélérée est également en vigueur pour les patients souffrant d’un cancer du poumon ou du rein, ou d’un lymphome de Hodgkin[2]. De quoi offrir une perspective pleine d’espoir à quelque 10.000 patients dans les trois prochaines années. Le financement de ce remboursement accéléré est possible notamment grâce aux mesures prévues dans le Pacte d’avenir, un accord pluriannuel entre le gouvernement fédéral et le secteur pharmaceutique.

  • Un accès plus rapide aux traitements anticancéreux innovants

Les patients cancéreux n’ont souvent pas le temps d’attendre le long processus qui précède la décision de rembourser un traitement. C’est pourquoi les entreprises pharmaceutiques collaborent avec les autorités au programme ‘Unmet medical need’, une procédure pour pouvoir faire bénéficier les patients plus rapidement de médicaments innovants, avant même que l’enregistrement soit terminé.

La procédure ‘Unmet medical need’ peut être lancée en cas de traitement d’une affection grave ou mortelle pour laquelle il n’existe pas d’alternative thérapeutique[3]. Fin 2016, grâce à cette procédure, les premiers deux médicaments, pour le traitement de la leucémie myéloïde aiguë et du cancer du sein, ont été mis à la disposition de patients en Belgique.


[1] ‘Belgen en Kanker’: 1ste barometer, 2016

[2] Fondation contre le cancer