Les soins de santé de demain commencent avec les étudiants d’aujourd’hui

22/09/2020

La nouvelle année académique démarre progressivement. Après une fin d’année académique inhabituelle, il est bon de voir que les étudiants puissent reprendre leurs activités, même si nous savons qu’il s’agira tout autant d’une année d’adaptation, de flexibilité et de résilience. Investir en permanence dans nos jeunes talents est un prérequis pour renforcer davantage notre économie de la connaissance. En tant que secteur où la recherche, le développement et l’innovation sont au cœur de nos activités, nous voudrions souhaiter à tous les étudiants une belle et passionnante année.

Nous comptons naturellement sur les étudiants des facultés pharmaceutiques et (bio)médicales. À l’heure actuelle, sur un total de 38.500 employés travaillant dans le secteur biopharmaceutique, on dénombre plus de 5.400 chercheurs. Ils travaillent le plus souvent loin des projecteurs, mais ils impactent notre vie quotidienne. En 2019, les entreprises du secteur biopharmaceutique de notre pays ont investi 3,8 milliards d’euros dans la recherche et le développement de nouveaux vaccins et traitements, soit 50 % de plus qu’il y a 5 ans. Nous croyons fermement en la Belgique en tant que pôle d’innovation pour de nouvelles recherches, or le savoir de demain commence avec les étudiants d’aujourd’hui.

Nous avons besoin de profils de plus en plus diversifiés pour relever les défis en matière de soins de santé. Une chose que la COVID-19 nous a certainement apprise est que la coopération au-delà des frontières et des murs des entreprises est non seulement utile, mais également d’une importance vitale pour réagir rapidement et faire face à une crise mondiale. Nous saluons les professionnels de la santé qui ont travaillé si courageusement ces 7 derniers mois pour faire en sorte que nous puissions faire face aux changements rapides dans la prestation des soins de santé pendant cette pandémie.

La collaboration avec les médecins, les infirmières, les chercheurs, les pharmaciens et les décideurs politiques est une chose que nos sociétés biopharmaceutiques font déjà et qui doit perdurer. En tant que communauté des soins de santé en Belgique, nous ne pouvons que soutenir une vie plus saine pour les Belges en unissant nos forces et en mettant notre expertise en commun. Nous concevons cette coopération comme transcendant les disciplines médicales. De nouvelles et autres disciplines et talents seront nécessaires pour continuer à progresser dans notre mission commune d'améliorer la santé publique.

La COVID-19 nous montre également que les compétences importantes futures comprendront des domaines d’expertise qui, à première vue, semblent avoir peu de liens avec les soins de santé. Notre système de soins de santé évolue et nous devons évoluer avec lui afin de continuer à soutenir les personnes qui ont besoin de nos soins. Pour nos futurs prestataires de soins, cela signifie que nous devons les aider à s'adapter à la nouvelle réalité des consultations, des diagnostics et du suivi à distance. Nous devons réfléchir à la manière dont nous pouvons à l'avenir intégrer l'intelligence artificielle (IA) dans le système afin d'en accroître l'efficacité et la précision, dont nous pouvons travailler avec des situations de soins communautaires ou à domicile, dont nous pouvons garantir un système axé sur les résultats avec des services basés sur des données et dont nous pouvons soutenir la coopération internationale future.

Des ingénieurs, des analystes de données, des experts numériques et même des développeurs de produits nous aideront à prendre de nouvelles mesures pour développer durablement notre système de soins de santé. Cela permettra aux prestataires de fournir les meilleurs soins possibles de la façon la plus respectueuse du patient.

L'avenir de nos soins de santé exige un travail d'équipe entre les fonctions, les silos et les compétences. Cela demande de combiner l'expertise des différentes parties prenantes pour élaborer le cadre approprié nécessaire à la pérennité du système de santé de demain. En tant que secteur biopharmaceutique, nous nous engageons à collaborer avec les décideurs politiques, les centres d’expertise et les étudiants pour soutenir cette démarche. Nous nous réjouissons de travailler avec les professionnels de la santé d'aujourd'hui et de demain. Mais aujourd'hui, nous souhaitons avant tout un début d'année sain et inspirant à tous les étudiants !

 

Karel Van De Sompel
Président pharma.be